ProNews

Amo des indépendants: Voici comment se fera le déploiement de cette réforme

01 septembre 2020 Le 360

L’Assurance maladie obligatoire (AMO) des professions libérales traîne le pas.

L’AMO des indépendants a-t-elle échoué? C'est la question que soulève Aujourd’hui Le Maroc qui, dans sa livraison du jour, souligne que le gouvernement semble, en tout cas, décidé à changer d’approche. Constatant que l’Assurance maladie obligatoire ne rencontre pas assez d’engouement parmi les travailleurs indépendants et que les négociations entre parties prenantes tardent à aboutir, Aujourd’hui Le Maroc indique que le ministre de l’Economie, des finances et de la modernisation de l’administration, Mohamed Benchaâboun, a confié, lors de son dernier passage au Parlement, qu’il faudrait plusieurs décennies pour voir les négociations aboutir avec toutes les professions libérales.

Soulignons que l’un des points sur lesquels butent ces négociations entre les représentants des indépendants et les départements gouvernementaux concernés est la déclaration des revenus, pour déterminer la base de cotisations pour la couverture sociale. «Dans ce sens, plusieurs sources, notamment parlementaires, pointent du doigt le retard de la publication de l’ultime décret relatif à la loi régissant l’AMO des indépendants», écrit le journal, ajoutant que ce décret concerne curieusement les revenus forfaitaires et que, si le gouvernement pouvait se permettre des négociations élargies, la situation a radicalement changé depuis quelques semaines. On apprend ainsi que l’Exécutif est aujourd’hui tenu par un calendrier bien précis pour la généralisation de l’AMO au cours des deux prochaines années. Une grosse bataille se profile à l’horizon, estime le quotidien, ajoutant que dès la rentrée parlementaire prévue dans six semaines, le gouvernement, qui devra défendre son dernier PLF, aura également à convaincre de la mise en place de la contribution professionnelle unifiée.

Notons que cette contribution fiscale devra financer les chantiers de l’AMO et de la couverture sociale généralisée. On apprend aussi que le gouvernement compte ouvrir un dialogue social avec tous les partenaires, afin de parachever l’élaboration d’une vision pragmatique globale (planning, cadre légal et option de  financement). Le déploiement de cette réforme se fera de manière progressive sur une période de 5 ans, en deux phases, selon une chronologie bien définie.

Retrouvez cet article sur Le 360