ProNews

Exportations: certaines activités reprennent du poil de la bête

23 octobre 2020 Eco Actu

Un redressement relatif dans les exportations de certaines industries a été observé après le déconfinement.

Selon la note de la DEPF du mois d’octobre, les effets du déconfinement sont avérés pour certaines industries dont les exportations se redressent après des chutes historiques.

Au terme du deuxième trimestre 2020, période de plein confinement, la régression de la valeur ajoutée du secteur manufacturier s’est située à 22%, après une amélioration de 2,9% un an plus tôt.

Les baisses les plus importantes ont concerné notamment, les industries mécaniques, métallurgiques et électriques (-53,6%), de textile et cuir (-46,7%) et alimentaire et de tabac (-1,5%), modérées par une augmentation au niveau de l’industrie chimique et para-chimique de 3,2%.

Par ailleurs, d’après les derniers résultats de l’enquête de conjoncture de Bank Al-Maghrib auprès du secteur, le relatif redressement, d’un mois à l’autre, relevé à partir du mois de mai a enregistré un léger ralentissement au mois d’août 2020, en rapport avec les vacances de la période estivale et de l’Aid Al-adha.

Par branche, la production et les ventes auraient accusé des baisses dans l’ensemble des branches d’activité, excepté pour celles de la « mécanique et métallurgie » où les ventes auraient plutôt augmenté. Selon les résultats de la même enquête, les ventes auraient diminué, particulièrement, au niveau du marché local.

Pour ce qui est du taux d’utilisation des capacités de production (TUC), il a diminué de 4 points entre les mois de juillet et août 2020, en raison d’un recul de 29 points dans les industries électriques et électroniques, de 5 points dans les industries chimiques et parachimiques et de 4 points dans les industries agroalimentaires, atténué, toutefois, par des améliorations au niveau des industries mécaniques et métallurgiques (+3 points) et de textile et cuir (+1 point).

Ainsi, le TUC s’est établi à 62% au terme des huit premiers mois de 2020, en baisse de 12,1 points en une année, après un retrait de 13 points un mois plus tôt.

En revanche, les échanges avec l’extérieur du secteur manufacturier ont connu une bonne dynamique courant le mois d’août 2020, particulièrement dans les secteurs de l’automobile (+22,5%), de l’industrie alimentaire (+30,8%), de l’électronique (+14,8%) et de textile et cuir (+2,8%), confirmant les signes de redressement de l’activité économique post confinement.

Compte-tenu de ces évolutions, les ventes à l’étranger du secteur de l’automobile se sont repliées, au terme des huit premiers mois de 2020, de 23,3% au lieu de -28,7% un mois plus tôt, celles de textile et cuir de 26,3% (au lieu de -29,5%), celles de l’industrie alimentaire de 3,3% (au lieu de -6,4%), celles de l’électronique et électricité de 3,4% (au lieu de -5,6%) et celles de l’industrie aéronautique de 23,8%.

Quant aux expéditions des dérivés de phosphates, composante importante de l’industrie chimique et para-chimique, elles se sont repliées en valeur de 6,4%, à fin août 2020, contre une hausse en volume de 10,3%.

Retrouvez cet article sur Eco Actu