ProNews

Travail Covid19 : La hausse des contaminations pousserait davantage au télétravail

11 septembre 2020 Finance News

Certaines entreprises pourraient opter pour un passage rapide au télétravail par souci de prévention.

Les récents bulletins sanitaires liés à la Covid-19 sont, le moins que l’on puisse dire, fort inquiétants, poussant même les autorités à durcir les mesures de restriction, notamment à Casablanca. Ainsi, face à cette hausse des risques de contamination, certaines entreprises opteraient pour un retour au télétravail total ou partiel, afin d’éviter la contamination dans les lieux de travail.

«Il est clair qu’au regard de la situation sanitaire que traverse actuellement notre pays, plusieurs entreprises vont opter pour le télétravail, mais uniquement sinon majoritairement pour les postes techniques et managériaux», confie Youssef El Hammal, directeur de YM Africa, entreprise spécialisée dans l’accompagnement et l’intégration au marché du travail.

Il faut savoir que le télétravail n’est pas obligatoire, c’est un choix libre que décide de prendre une entreprise. En pratique, celles qui ne souhaitent pas opter pour le travail à distance, peuvent ne pas s’y résoudre. Mais à l’aune de l’évolution actuelle de la pandémie au Maroc, certains managers jugent important d’éviter l’afflux des salariés dans les bureaux, car cela rendrait plus difficile le respect des consignes sanitaires.

En effet, si certaines entreprises ont la capacité de fournir à leurs salariés les moyens de prévention sanitaire nécessaires et de faire respecter les mesures de sécurité édictées par les autorités, d’autres préfèrent que leurs salariés travaillent à partir de leur domicile.

D’autres encore ont été par ailleurs contraintes de passer au travail à distance suite à la découverte de cas testés positifs au sein de leurs salariés. Ainsi, voir un bon nombre d’entreprises retourner au télétravail durant les prochains jours n’est pas chose exclue.

Les entreprises mieux outillées

Cette situation demeure préoccupante pour les entreprises qui n’ont d’autres choix que de poursuivre leurs activités. Toutefois l’expérience «forcée» du télétravail lors du confinement a permis à plusieurs d’entre elles de s’en familiariser et d’appréhender ses différentes difficultés. A en croire Youssef El Hammal, «nous constatons aujourd’hui que les entreprises sont nettement mieux outillées et organisées par rapport à leurs premières expériences du télétravail lors du confinement. Elles sont plus parées à ce mode opérationnel, surtout pour celles qui avaient déjà vécu l’expérience auparavant». «Le télétravail peut facilement se faire si le corps managérial d’une entreprise est prêt et dispose des moyens techniques nécessaires», ajoute-t-il.

Perception des entreprises

Le télétravail, quelque peu improvisé en raison du caractère inattendu de la crise, s’est immiscé durant les derniers mois dans le monde professionnel. Selon une étude de YM Africa, sur 812 entreprises sondées, 49% ont utilisé exclusivement le télétravail comme moyen de continuité de l’activité durant le confinement, tandis que 41% ont combiné télétravail et présentiel.

Les grandes entreprises se hissent en tête du podium des organismes à avoir recours exclusivement au télétravail (57%), talonnées de près par les TPE avec 53% et les PME (38%).

Du côté des jeunes lauréats et des étudiants, on observe la même dynamique. 86% de jeunes lauréats et 100% de stagiaires réalisaient leurs missions en mode télétravail. Globalement, ces chiffres montrent que beaucoup d’entreprises ont adopté le télétravail comme moyen de poursuivre leurs activités. Il est possible qu’elles développent davantage cette méthode au regard, encore une fois, de la situation épidémiologique actuelle.

Retrouvez cet article sur Finance News