ProNews

Report de la hausse du SMIG : c’est au gouvernement de trancher

16 septembre 2020 Le 360

Le gouvernement est appelé à sortir de son mutisme et à trancher ence qui concerne la hausse du SMIG.

Le flou règne toujours concernant l’application de la deuxième tranche de l’augmentation du SMIG (Salaire minimum interprofessionnel garanti), conformément à l’accord tripartite conclu le 25 avril 2019 dans le cadre du dialogue social, entre le patronat, les syndicats et le gouvernement.

Alors que la hausse de 5% du salaire minimal devait être appliquée à partir de la paie du mois de juillet 2020, le patronat milite plus que jamais pour un report de 6 mois, voire d’un an, de cette augmentation, évoquant la situation exceptionnellement difficile que traversent les entreprises à cause des effets de la crise sanitaire. Les principales centrales syndicales, quant à elles, campent sur leur position et s’opposent fermement à tout report.

En attendant de trouver un terrain d’entente avec les partenaires sociaux, Chakib Alj, président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) avait encouragé, fin juillet, les entreprises évoluant dans les secteurs en difficulté, à ne pas appliquer la hausse, et de privilégier le maintien des emplois.

Combien sont-elles à avoir suivi cette recommandation? A la CGEM, on assure ne pas disposer, pour le moment, des reportings des entreprises membres pour répondre précisément à cette question.

«Nous sommes en train de lancer la troisième édition de l’enquête du Baromètre des impacts du Covid-19 sur les entreprises, pour avoir une idée précise sur l’application, ou non, de la hausse du SMIG», affirme à ce sujet Hicham Zouanat, président de la Commission sociale de la CGEM.

Retrouvez cet article sur Le 360