ProNews

Secteur du cuir: un repositionnement stratégique pour une meilleure compétitivité

28 octobre 2020 Le 360

Le cuir, un secteur qui résiste grâce à la dynamique du marché local.

Après une période difficile associée à la crise sanitaire, le secteur du cuir connaît un regain progressif d’activité dans l’ensemble de ses écosystèmes (chaussures, tanneries, maroquineries & vêtements en cuir).

La résilience du secteur du cuir tient en partie à la dynamique enregistrée sur le marché local. «Une partie des importations s’est transformée en production locale. Cala a été possible grâce à l’orientation de la préférence nationale. Cette tendance s’accentuera davantage en 2021», souligne Hamid Ben Rhrido, président de la Fédération marocaine des industries du cuir (FEDIC).

Autre facteur de motivation et d’espoir dans le milieu des industriels du cuir, la signature de la convention relative au démarrage des travaux d’aménagement du parc industriel d’Ain Cheggag, dans la province de Séfrou (Région de Fès-Meknès).

«Cette zone représente un parc structurel pour l’ensemble de la chaîne de valeur du secteur. Elle abritera une bourse du Cuir et sera équipée d’une station d’épuration collective», poursuit le président de la FEDIC.

A cette occasion, le président de la FEDIC a tenu à remercier Monsieur le ministre de l’Industrie, et l’ensemble de ses équipes, ainsi que l'ensemble des parties prenantes du projet, notamment le ministère de l’Energie, des mines et de l’environnement, la Wilaya de Fès-Meknès, la région de Fès-Meknès, la préfecture de Sefrou, la Chambre régionale du commerce et de l’industrie ainsi que la commune de Ain Cheggag.

Cette zone, qui comptera plus de 10.000 salariés du cuir permettra, compte tenu de sa conception et réalisation aux standards internationaux, d’accroître l’attractivité du secteur du cuir.

Dans ce cadre, Hamid Ben Rhrido se félicite du travail qualitatif amorcé il y’a quelques années avec la direction de l’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE), avec laquelle la FEDIC partage un programme ambitieux pour l'année 2021 en matière d'investissement et de promotion nationale et internationale.

«Nous avons réalisé, grâce à cette zone d’Ain Cheggag, un grand pas vers la restructuration et repositionnement de notre secteur. Nous nous félicitons de cette belle réalisation qui a vu le jour grâce au travail collaboratif, d’une très grande qualité, entre toutes les parties prenantes de ce projet», précise de son côté Azzeddine Jettou, premier vice-président de la Fédération.

«Les professionnels de la région ont longtemps attendu l’aboutissement de ce projet qui a été concrétisé grâce à l’effort collectif de l’ensemble de ses parties prenantes. Une dynamique s’en est fait sentir aujourd’hui. Chaque jour, nous recevons des manifestations d’intérêts pour investir dans ce parc», ajoute Thami Amraoui, délégué régional de la FEDIC Fès-Meknès.

«La dynamique structurelle enclenchée au niveau du secteur du cuir depuis la signature des contrats de performance en 2016 ainsi que les mesures prises dans le but d’encourager le produit «Made Morocco» permettent aujourd’hui de limiter les effets de la crise sanitaire et de mieux capter les opportunités de substitution à l’importation et d’investissements nationaux et étrangers», renchérit Hicham Azmi, chef de projets de la cellule d’animation des écosystèmes Cuir.

Retrouvez cet article sur Le 360